Témoignage-Impression 3D dans le dentaire

Témoignage-Impression 3D dans le dentaire

La fabrication additive et prothésistes dentaires : vers une mutation en profondeur du métier.

L’équipe 3Digit
L’équipe 3Digit
L’équipe 3Digit
L’équipe 3Digit
Pièces réalisées par 3Digit
Pièces réalisées par 3Digit

Avec l’avènement du monde digitale (numérique), le métier des prothésistes dentaires, à l’instar de nombreux secteurs, a subi des profondes mutations. La mise en place de la loi RAC 0 (Reste A Charge) en 2019 ne fera qu’accélérer ce mouvement.

La fabrication additive ouvre de grande perspective en assouplissant les méthodes de fabrication traditionnelle. Armel Pissot, dirigeant de la société 3Digit, et son associé Alexandre Contat, en ont bien vite perçu les avantages pour le monde du dentaire et à plus large échelle, le secteur industriel.

Ils témoignent :

1.Quel est la genèse de la société 3Digit ?

3Digit est le produit du partenariat entre Armel Pissot, prothésiste dentaire depuis plus de 40 ans, et Alexandre Contat, fondateur de diSutdio3D , spécialiste dans l’impression 3D pour l’industrie. Ils ont très vite mesuré le poids de leur complémentarité dans la mise en place de leur projet commun : être à la pointe de la technologie pour s’assurer un avantage compétitif.

En 2017, ils investissent dans une 1ère machine de fabrication additive (M LAB 100 R). Fort de leur succès, ils s’accordent sur un nouvel investissement et acquièrent une 2nd machine l’année suivante.

2.Pourquoi avoir investi dans l’impression 3D métal ? Pourquoi avoir choisi Repmo-Concept Laser ?

Armel Pissot a toujours été précurseur dans son domaine, il compte parmi les premiers à avoir investi dans des scans et maitrise rapidement les techniques du CFAO. C’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers la technologie de la fabrication additive en 2017 pour la production de couronnes, bridges, stellites et autres éléments dentaires.

Le partenariat exclusif Dentaurum (fournisseur de poudre chrome-cobalt) – Concept Laser a été un élément déterminant dans son choix de machine. Il travaille en effet depuis des années avec les matériaux Dentaurum, certifiés par la profession. Armel Pissot cherchait avant tout une solution intégrée, lui garantissant une maitrise de la qualité des produits. Qualité garantie par le fournisseur de poudre Dentaurum.

3.Aviez-vous des antécédents dans la fabrication additive ?

C’est Cassandre Pissot, aidé d’un collaborateur, qui est aux commandes des deux machines Concept Laser. Il y a deux ans, elle ne disposait alors d’aucun antécédent en impression 3D métal. Armée d’un diplôme en commerce, elle s’est lancée dans l’aventure avec son père. La connaissance métier est déterminante pour une bonne maitrise de la machine et de la technologie. Avec une très bonne compréhension des enjeux dentaires, Cassandre peut facilement optimiser les paramétrages machines, positionnement, orientation des pièces pour obtenir un résultat satisfaisant.

4.Quel service apportez-vous aujourd’hui à vos clients ? Quels avantages vous apporte l’impression 3D métal ?

3Digit ne cherche pas à se substituer aux prothésistes dentaires, la société n’assure ni le surfaçage, polissage ou modélisation. Ces travaux sont pris en charge par leurs clients : les laboratoires de prothésistes dentaires. 3Digit permet à ces derniers l’accès à la fusion laser pour la réalisation de leurs couronnes, bridges, stellites…

L’impression 3D métal assure aux prothésistes dentaires des produits de qualité dans les meilleurs délais, tout en satisfaisant les exigences les plus strictes de productivité.

5.Quelles ont été les « surprises » rencontrées lors du passage de l’usinage à la fabrication additive ?

Concevoir des pièces en usinage traditionnelle versus l’impression 3D métal demande une vision de la production différente. L’utilisation d’un scan et la modélisation des pièces sont des prérequis indispensables à la mise en œuvre de la fabrication additive. Il faut également imaginer une pièce produite sur des supports, dont l’orientation sur la plaque sera clé dans le process.

Une fois ses « surprises » surmontées et intégrées, la fabrication additive ouvre de très grandes opportunités. Sur une même production peuvent être produits des stellites, couronnes, bridges…Elle assure ainsi une grande flexibilité de planification de production.

Elle permet également la conception de pièce « sur-mesure », complexes, de présérie. Armel Pissot et Alexandre Contat sont bien conscients de la versatilité offerte par l’impression 3D, qui leur ouvre aujourd’hui de nouvelles portes dans l’industrie. Fort de leur expertise en pièce unitaire, ils offrent ainsi aux industriels conseil et pièces de présérie et prototypage…et ce n’est que le début de leur aventure !

Site 3Digit: https://www.3digit.eu/content/6-dentaire

Site DiStudio3D: http://www.distudio3d.fr/

Besoin d’une information